Elle-s est née ! 

Autrefois surnommée « la belle endormie », Dijon est aujourd’hui rayonnante, et bien réveillée. Elle est un concentré d’énergies et d’idées bouillonnantes, qui doivent être réunies pour être pleinement réalisées et amplifiées. Si les réseaux féminins de qualité existent déjà autour du business et de l’entrepreneuriat, Elle(s) s’intéresse avant tout à la nature profonde de chaque femme. Basé sur le lâcher-prise créatif, Elle(s) doit permettre de fédérer des personnes dynamiques, engagées, solidaires et inventives. Si les réseaux virtuels sont très actifs, il faut aussi savoir en sortir pour (re)créer du lien humain, et permettre ainsi de lancer ou d’amplifier les initiatives. 

Seule, on va plus vite, ensemble, on va plus loin.

Comme le disait Éléanor Roosevelt, le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves. Et j’ajouterai, pour reprendre Jacques Brel, qu’il faut aussi pouvoir avoir « l ’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns ». Casser le plafond de verre, trouver les bons soutiens, croiser de nouveaux talents, de nouvelles idées, trouver l’énergie d’aller jusqu’au bout de la démarche, pour que le rêve, ou le projet du moins, devienne possible. 

Elle(s) est donc un amplificateur de lien et d’énergie, le plein de bonnes ondes. Dans son ouvrage « The Artist Way », Julie Cameron insistait sur l’urgence de libérer sa créativité. Les valeurs principales de cette collective : spontanéité, générosité, humilité, engagement, solidarité, créativité. 

Plus qu’une association, Elle(s) est un média vivant et actif.
Bienvenue et merci à toutes celles et ceux qui soutiennent le projet.

Delphine Morandet, fondatrice.
Photo : Laetitia Devaux – D-click Studio

#EAD19 #ellesàDijon #lacollectivedijonnaise